La Kinésiologie Educative

Le mouvement - clé de l’apprentissage

La Kinésiologie Éducative ou Édu-Kinésiologie est l’un des secteurs de la Kinésiologie les plus développés dans le monde. Son domaine d’application concerne principalement les difficultés d’apprentissage classiques telles que lecture, écriture, coordination motrice, concentration, mémoire.

La Kinésiologie Educative ou Edu-Kinésiologie, cela fait plutôt penser aux enfants à l’école. Mais l’apprentissage ne concerne pas uniquement des élèves ou des étudiants. Chaque jour, nous sommes confrontés à de nouveaux défis dans notre vie professionnelle, familiale et sociale. Nous sommes finalement des apprentis éternels qui recherchons sans cesse à améliorer notre potentiel, voire à optimiser nos performances dans le cadre de l’école, de l’entreprise, dans l’art, la musique ou le sport jusqu’au plus haut niveau.

Ce potentiel peut être fortement affecté s’il existe notamment un problème de coopération entre les deux hémisphères du cerveau. Pour apprendre facilement quelque chose de nouveau, nous avons besoin que les deux hémisphères soient impliqués dans le processus et communiquent continuellement au travers de la ligne médiane représentée par le corps calleux.

Les deux hémisphères ont chacun des fonctions propres et complémentaires. Le cerveau Gestalt, souvent associé à l’hémisphère droit, est le siège de l’intuition, des réflexes, de la vision globale entre autres. Le cerveau analytique, souvent associé à l’hémisphère gauche, est notamment le siège de la capacité à faire des choses, de l’intention consciente et du sens des détails. Les deux cerveaux, s’ils travaillent ensemble, permettent à l’apprentissage d’être plus attrayant et facile.

Mise au point par le Dr Dennison aux Etats Unis, l’Edu-Kinésiologie ou Kinésiologie Éducative propose des outils pratiques, que ce soit Brain Gym (exercices et mouvements précis, simples et efficaces permettant de stimuler les fonctions droite-gauche, haut-bas ou avant-arrière de communication du cerveau) ou des programmes et protocoles plus complexes et variés sur les schémas d’organisation cérébrale, la vision ou les dimensions psychologiques associées. Ces outils sont aujourd’hui mondialement connus et reconnus pour leur efficacité.

Le public de nos stages de formation est en conséquence aussi varié que les champs d’application de la Kinésiologie Éducative : parents d’élèves, enseignants, orthophonistes, psychomotriciens, psychothérapeutes, médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes, entraîneurs sportifs et éducateurs, professeurs de musique, formateurs en entreprise, etc.

En participant à ces sessions, vous allez faire de nombreuses découvertes, d’abord sur vous-même, votre fonctionnement cérébral, vos stratégies, vos adaptations et compensations face à des situations de stress et constater les progrès réalisés après les exercices et corrections que vous aurez pratiqués. À l’issue de chaque stage, vous aurez à votre disposition beaucoup de techniques simples et surtout très efficaces pour en faire profiter votre entourage ou vos patients car le principe même de cette formation est que vous puissiez appliquer facilement et concrètement tous les outils présentés après chaque session.

Brain Gym au bureau - une étude réalisée en entreprise

Une étude à grande échelle nous vient d’une entreprise allemande, connue pour son engagement social envers ses employés, dont le siège compte plusieurs milliers de personnes. Cette entreprise se trouvait par moments dans une impasse délicate : une augmentation de la charge du travail sans augmentation de l’effectif et de très importantes modifications des bâtiments. Les répercussions se manifestaient par un taux d’arrêts maladie énorme.

La direction a eu la sagesse de chercher une vraie solution : améliorer les conditions de travail et la qualité de vie malgré les inconvénients incontournables dus aux travaux et au bruit. Parmi les différentes solutions suggérées, un projet de Kinésiologie fut retenu avec des séances individuelles, des exercices de Brain Gym et des cours de relaxation.
Au début du projet d’une durée de sept semaines, seulement 25 % des personnes se sentaient capables de bien se détendre, 7 % pas du tout. Au terme du programme, 48 % d’entre elles se considéraient comme détendues et 66 % comme équilibrées. Aucun des participants ne niait les changements positifs survenus dans sa vie et 77 % ressentaient un mieux significatif concernant le travail. En l’absence d’amélioration des conditions extérieures, c’étaient donc des états intérieurs qui avaient changés. 90 % confirment cet argument en disant avoir remarqué des changements positifs au niveau de l’attitude et du comportement. 56 % jugeaient leurs conditions de travail meilleures qu’avant l’expérience et 47 % étaient même prêts pour un nouveau challenge.

Concernant les expériences pratiques avec les exercices Brain Gym, deux tiers des employés constataient une meilleure concentration et une vigilance mentale accrue et 95 % disaient que les exercices leur faisaient du bien. La plupart ont continué à les utiliser après le projet, et on imagine pour quelles raisons : il n’y a rien de tel qu’une expérience personnelle concluante !

Extrait du livre "Brain Gym au bureau" - texte de Freddy Potschka

© IFKA - Institut Français de Kinésiologie Appliquée - Propulsé par Mieux-Etre.org